beatle_paul_1

Légende urbaine...

Le 9 novembre 1966, une Aston Martin grille un feu rouge et provoque une collision, tuant son conducteur. Ce dernier, distrait par une jolie fille répondant au doux nom de Rita, n'était autre que l'illustre bassiste gaucher des Beatles, Paul McCartney !  Le plus ressemblant de ses sosies l'a remplacé et, à l'aide de chirurgie esthétique et de cours de chant réussit à maintenir l'illusion parfaite...
Vous êtes sceptiques ? Pourtant des preuves, il y en a...
La pochette de l'album suivant l'accident, Yesterday and today, d'un goût plus que discutable, fut censurée et remplacée par une autre encore plus explicite pour le single Paperback writer :

beatles_butchers                   beat_paul_21

Sur celle de l'album Revolver, Paul est représenté de profil, l'air en dehors du groupe  revolver_150

Sur celle de Sergent Pepper, une main au-dessus de sa tête, indique selon les rites celtes qu'il est au paradis, il est le seul à porter un instrument noir, et dans le livret, il porte l'écusson OPD : Officially Pronounced Dead.
La chanson A day in the life parle d'un jeune homme plein de succès se tuant en voiture : "he blew his mind out in a car".
Dans Strawberry fields forever, on peut entendre à la fin, quelqu'un se plaindre et commander "bury my body" ("enterrez mon corps").

Le double blanc offre la plus belle preuve, John à la fin de sa (splendide) chanson I'm so tired, pleure son meilleur ennemi :"Paul is dead now, miss him, miss him", sauf qu'il faut passer la fin de la chanson à l' envers pour l'entendre !

abbey_road_150 Abbey Road

Sur la voiture immatriculée de cette pochette, on peut comprendre Living-MacCartney-Was 28 years old-If (LMW 28 IF), de plus Paul tient sa cigarette de la main droite et il est pieds nus, une coutume indienne veut que le mort soit déchaussé, Georges habillé en fossoyeur le suit, John en blanc représente Dieu, Ringo, en noir porte la couleur du deuil.