samedi 27 août

"Capture/Release", the Rakes, 2005

Le piège de la hype, acte 1... Franchement, avec les critiques élogieuses de certains canards que je me refuse à citer ici, je m'attendais à quelque chose de plus sympa qu'un énième ersatz de groupe de rock. Des chansons déjà entendues, mais en mieux ailleurs : pour le rock braillard, on avait les Libertines, le rock hypnotisant était la panacée d'Interpol et le rock "swinguant" était l'affaire de Franz Ferdinand... Restait à inventer un genre ou à surpasser les copains, ce que n'ont visiblement pas réussi à faire les... [Lire la suite]
Posté par sayz64 à 16:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 27 juillet

"Permission to land", the Darkness, 2003

Le meilleur mauvais goût anglais. On peut se moquer du chanteur, de ses déclarations grand-guignolesques, de ses costumes que Freddie Mercury n'aurait pas osé porter... Mais les chansons, sans renouveler le genre ACDC/Aerosmith, apportent un peu de fraîcheur au hard rock, tombé un peu en désuétude face au néo-métal et rock FM américain (je vise Green day dans cette catégorie, car Green day N'EST PAS PUNK !). En plus, il faut visionner le clip de I believe in a thing called love, pour se rendre compte que les zozos ne se... [Lire la suite]
Posté par sayz64 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 23 juillet

"A night at the opera", Queen , 1975

Ou comment mélanger le sublime et le ridicule ? Bohemian rhapsody les 3 premières minutes, Bohemian rhapsody les 3 dernières minutes, le tour est joué... Seul les vrais amateurs de rock, bornés et sourds (c'est à dire vieux et cons), affichent une haine viscérale envers Queen alors qu'il y a dans cet album, à mille lieux des chants de blaireaux supporters de foot (qui a parlé de We will rock you?), des moments de musique tantôt Kinks, tantôt Country, avec des vrais prises de risques...A écouter, et tant pis pour les fans des... [Lire la suite]
Posté par sayz64 à 02:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 20 juillet

"Odessey and oracle", the Zombies, 1967

Pas si méconnu que ça (à force d'en parler)... ... Et puis un peu remis en selle par les récentes rééditions des albums de Colin Blunstone (dont le magnifique One year), cet album est quasi-parfait, en revanche les bonus sont dispensables.A écouter : Care of cell 44, Rose for Emily, Beechwood park, Hang up on a dream, This will be our year et le "tube" (qui, je trouve, est moins bon que les titres précédemment cités) Time of the season.
Posté par sayz64 à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 19 juillet

"Someting else by the Kinks", the Kinks, 1966

Les inventeurs du hard, mais pas sur cet album ! Je préfère celui-là à Village green..., à lire au sujet des kinks : l'article conséquent de Ungemuth dans le Rock and Folk de ce mois-ci (ie "août 2005" !).A écouter : ah non, là, faut acheter, la réédition 2000, même, avec les singles Autumn almanach (une merveille), Wonderboy, Susannah's still alive et leurs face B en bonus.
Posté par sayz64 à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 18 juillet

"The Rutles", The Rutles, 1978

Ou la fameuse histoire de Dirk, Nasty, Stig et Barry. Les chansons, très largement plagiées sur celles des Fab Four, sont loin d'être ridicules, les paroles très second degré (ou très volontairement cons) trahissent leurs auteurs dont le Monty Python Eric Idle fait partie...A écouter, mais c'est très subjectif : Another day (pompée sur Martha my dear), Cheese and onion (pompée sur A day in the life), Let's be natural (pompée sur Dear Prudence et Julia).
Posté par sayz64 à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 09 juillet

"Phantom of the Paradize", Paul Williams, 1975

Faust, version rock... Ce film bien déjanté, raconte un producteur qui a vendu son âme au diable. Primé à Avoriaz, ce film "rock opéra" est porté par une bande originale de folie et par des acteurs qui ont tous l'air plus fêlés les uns que les autres, l'artiste complètement niais et le très maniéré Beef (genre Michel Serrault rock star) semblent sortir tout droit de de Saint Egrève... A écouter impérativement-c'est-un-ordre : Hell of it, Goodbye, Eddie, Goodbye, Somebody Super Like You
Posté par sayz64 à 16:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
dimanche 03 juillet

"The sophtware slump", Grandaddy, 2000

Pop angélique : fans de Marylin Manson, passez votre chemin... Autant de finesse pour un groupe américain (bouuuh !), californien en plus (re-BOUUUUH !), c'est plutôt rare... Mais ces oiseaux rares font du rock-pop avec pas mal de synthés et des sonorités sensés représenter un futur électronique, osant un concept-album science-fiction, avec des compositions quasi-féeriques, douces et mélancoliques, portées par la voix aigüe du leader Jason Lytle. C'est un des grands albums du début de siècle, rien de moins les amis.A écouter en... [Lire la suite]
Posté par sayz64 à 22:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mercredi 29 juin

"If you're feeling sinister", Belle and Sebastian, 1997

Attention, rock (un peu) cul-cul, déconseillé aux amateurs de black-metal (un genre qui se perd, heureusement le bon goût prend toujours le dessus...) Originaire de Glasgow, ce groupe de 6, 7 musiciens (ça change souvent) fait dans le rock sensible, raconte des histoires tristes, délicates. A écouter en priorité : Fox in the snow, Judy and the dream of horses, et la chanson-titre, If you're feeling sinister...
Posté par sayz64 à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 23 juin

"Pornography", the Cure, 1982

Un des albums les plus noirs du rock, réalisé la coke dans le nez... C'est un des chef d'oeuvre de la cure, pas très accessible (contrairement à Boys don't cry), pas très pop (contrairement à The head on the door), pourtant Robert Smith, irascible et capricieux en ce temps-là, est convaincu d'avoir sorti un album moyen. Le titre qui ouvre, One hundred years, met bien en condition pour la suite, avec des synthés bien froids, dignes des 80's, et une ambiance de rave gothique, qui met en transe ou répugne, c'est selon...La... [Lire la suite]
Posté par sayz64 à 19:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]