Bon, je sais, le bootlegger qui a filmé ça était mal placé, à trois kilomètres, le son est très pourri, Moz chante comme un mec bourré, avec des vrais grognements de mec bourré, mais la partie de guitare vaut son pesant de cacahouètes, et toute l'atmosphère de la chanson tient dans le talent de Johnny Marr, le guitar hero "anti-solos".