Bon, en ce moment, je sais pas vous, mais y'a saturation. Trop de groupes, pas assez de bons et chacun veut y mettre son grain de sel, c'en est redoutablement lourd comme résultat, pour rester poli. Naast et Plasticines sortiraient de nulle part, ils bénéficieraient d'un capital sympathie bien plus important que dans leur situation actuelle où ils semblent pistonnés par rolk et folk et pop et rap et soupe. Du coup, tant qu'à écouter un groupe qui n'innove pas, autant en prendre un moins connu, pas français, et qui rappelle joyeusement les Kinks. Eux s'appellent les Shins, et ont le mérite de ne pas être à la mode.