kontikiEncore des garçons dans le vent...

Adulés par Noel Gallagher, ces texans nous ont concocté en 99 (l'année de la fin du monde selon Paco Rabanne) un disque qui rappelle forcément les fab four du Revolver, mais ce n'est pas que pour ça que Cotton Mather est un chouette diquse. C'est parce qu'il est aussi un grand foutoir, un fourre-tout de rock un peu folkeux aux arpèges cristallins, qui ramènent, eux, aux Byrds. Donc pas original pour deux sous, mais très entraînant tout de même.

Avec la bande passée à l'envers