ledzep2A rallonge...

Le Zep a souvent du trier ses morceaux pour ne garder que ce qu'il considérait de meilleur. Sauf pour leur 6è album, où ils ont mis tout ce qu'ils avaient et qui datait parfois de 4 à 5 ans, pour donner ce que beaucoup considèrent comme leur meilleur album, Physical Graffiti, avec sa superbe pochette à fenêtre. Mais bon faut pas déconner, ça sent le remplissage, et certains titres qui auraient pu être des chefs-d'oeuvre sont un peu trop longs, et d'autres sont alourdis par des intros vaseuses (In the light, par exemple). Je trouve que cet album marque le déclin du dirigeable. En extrait, le titre qui a donné son nom à l'album précédent, Houses of the Holy.