specialneedsTroz injuste...

D'habitude je vous conseille d'acquérir au plus vite un album qui m'a bien plu, mais petit problème pour celui-ci je ne peux même pas vous conseiller de le voler (pour les plus démunis, bien sûr, voyons !), car il n'y a "couasiment" aucune chance pour que vous le trouviez à la fnouk ou veurgine. Les Special Needs ont "splitté" après cet unique album, Funfairs and Heartbreak, car leur maison de disque n'avait pas vraiment foi en eux, traduisez : elle ne pensait pas pouvoir faire assez de pognon avec ces branques. Heureusement quelques fans distillent leurs mp3 à gauche à droite sur le net, et la situation du groupe ne peut que s'améliorer (on philosophe comme on peut, ma p'tite dame). Dommage que cette situation ne soit pas celle des Killers...

Blue Skies, et son "didirum didirum" haletant